• Morceaux de vie...

    Inspiration pendant un cours d'histoire: 

     

    S'écrouler

    Puis se relever

    Pour passer

    Et retomber

    Pour être mangée...

     

    Enfance de la démance

    Tu tombes sous les bombes

    Te rattrapes pour remarcher

    Car tu voudrais l'oublier...

     

    Désolée je n'ai rien trouvé de mieux...

     


  • Commentaires

    1
    Gigi et Magali
    Mercredi 30 Mai 2007 à 15:37
    =)
    Bon ta soeur a la flemme d'écrire (sans doute que le cul sec est mal passé..) mais elle trouve elle aussi que c'est bien :) donc beh voilà on te le dit, c'est bien, continu comme ça, bisous. Et sois pas jalouse pour le concert des hurlements de léo ce soir :p
    2
    mag
    Samedi 9 Juin 2007 à 18:24
    :@
    désolée c'est juste pour voir si chez toi ça marche >_< parce que moi là j'ai un gros vieu beug :@ aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaxd
    3
    mag
    Samedi 9 Juin 2007 à 18:25
    :@
    désolée c\'est juste pour voir si chez toi ça marche >_< parce que moi là j\'ai un gros vieu beug :@ puré jcrois qu'il me tuera ce blog (suicid blablabla ah mais j'en ai trop marre là sérieux :@ soit sympa supprime ces com quand tu les verras c'est juste pour tester parce que jcrois que là il me prend vraiment pour une conne >_<
    4
    mag encore
    Samedi 9 Juin 2007 à 18:39
    désolée de foutre la merde
    >_< lfjgdofjgldfjgimodfhofhgidfohgdfhodfioooooooooooozegijoghoihgoiqhdfgihdufhg^qdfgpdjgjdfgf54564dfg564df5g645dfg456qf4g654h65fg4h65gh465fgh464fh5df46df4h6d54fh6d5f4h8h8t7h9r8th798r7gd8f76dfg76dfg46fdg456gdfjgdfjgoidfjgojfdgojigfjiopjkegkrgjoerijgpeogjodighoghoihg^zigh^zeigiorgh^ghoidghodfhidfhgoidhgiohdfoghomdfgihsg^phgdh456dfh46dfh7486r7h6r7g6er4g6er4g54g68ry78er768zerzejrozejtizejfpdsjgdjgpdfjgiodjfhpsgjdojh^rglkhdfh4d5fh46dfh76d8fh768dfh768dfh76h768rh768fh76df87h6d7h6e87h8h7dfdjiodhjodfjodfgjdf19
    5
    mag encore
    Samedi 9 Juin 2007 à 18:41
    désolée de foutre la merde
    Demain, dès l'aube... Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :